Eco-tourisme : voyager durable

Il existe aujourd’hui une solution durable pour voyager tout en limitant les impacts écologiques : l’écotourisme.

Le tourisme est aujourd’hui responsable de 8 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre selon l’ADEME. Selon un sondage réalisé par Booking en 2018, plus de 87 % des touristes souhaiteraient voyager autrement en étant plus responsable. Comment s’y prendre ? Découvrez dans cet article les réflexes pour voyager durable.

Choisir un moyen de transport moins polluant

Toujours selon l’ADEME, 75 % de la pollution du tourisme est causée par les transports.

En tête de liste c’est l’avion qui est le transport le plus polluant. De ce fait, s’il est possible d’éviter de voyager en avion, mieux vaut privilégier le train qui est le moins polluant. Si vous pensez partir en voiture, le covoiturage reste une bonne alternative pour limiter le trafic.

Petite astuce : une fois sur place, pour visiter les lieux, vous n’êtes pas obligé de rouler en voiture, préférez le vélo, vous pourrez facilement louer un vélo pendant votre séjour. Vous pourrez même faire de l’économie en dépensant moins en carburant.

Choisir une destination verte

Il existe sur cette terre plusieurs destinations qui sont plus proches de la nature et qui méritent d’être visitées. Il en est de même pour le choix de l’hébergement. Plutôt que de réserver dans les gros resort du club de vacances, vous pourrez dormir dans de petits hôtels atypiques comme les bungalows. En terre rurale, vous pourrez pratiquer le « woofing », cela consiste à travailler bénévolement chez un fermier en échange du gîte et du couvert.

Il existe également des particuliers qui proposent des échanges de logement le temps du séjour. Il suffit de faire un petit tour sur le net pour voir des offres d’échange. Vous pourrez aussi vous renseigner auprès de l’ATES (Association pour le tourisme équitable et solidaire), l’ATR (Agir pour un tourisme responsable) ou sur le magazine Sextant-revue.fr. Certains hébergements touristiques sont décorés de labels ayant pris des engagements pour l’éco-tourisme comme EcoGîte, La Clef Verte, Green Globe et bien d’autres encore. On vous conseille alors de privilégier ces lieux.

Adopter les bons réflexes, même en vacances

Chez vous comme au travail ou dans un lieu public dans votre vie quotidienne, vous respectez la propreté et l’hygiène des lieux. Vous devez également en faire autant lorsque vous êtes en vacances. Ne gaspillez pas l’eau des douches des hôtels, minimisez les dépenses énergétiques éteignant tous les appareils électroniques lorsque vous êtes absent, et respectez la propreté des lieux même si vous êtes en pleine nature. Il n’est pas rare qu’après les vacances, les plages, les parcs et autres lieux d’attractions soient remplis de déchets. Si vous devez faire des achats, privilégie les artisans du coin. Cela permet également de participer à l’économie locale.

Concernant les activités, certaines sont trop polluantes et perturbent la faune environnante comme le quad, les croisières, etc. Pour terminer, éviter d’utiliser des produits de bien-être qui sont polluants comme la crème solaire même si vous souhaitez vous bronzer. Il existe des produits plus sains comme la crème à l’huile solaire. Pour faire le choix, prenez le temps de lire les ingrédients composant le produit sur l’étiquette. Choisissez ceux qui sont composés d’ingrédient naturel et sans risque pour l’environnant.