Masque déconfinement

Le coronavirus a tué plus de 29000 personnes dans notre pays, la majorité des gens estiment que se protéger avec un masque de protection est la meilleure solution de prévention contre les virus respiratoires, le Coronavirus tout comme la grippe. Depuis le déconfinement, les chiffres sont plus rassurant mais le virus circule encore
En Asie, il est habituel d’observer des gens malades porter un masque de protection dans le but de ne pas contaminer les autres. En France, ce ne semble pas une habitude. Malgré cela avec l’épidémie de covid 19 , les pharmacies de l’Hexagone ont connu une rupture de stock rapide mais depuis, il y a carrément une sur-production. 
Dans les lieux publics très fréquentés, il est encore utile de porter un masque de protection mais lequel choisir ?

Le masque chirurgical

Le masque 3 plis chirurgical sert à bloquer les gouttelettes lors de l’expiration du porteur. Utilisé par le malade contagieux, ce dernier évite de contaminer les autres. Note : Non filtrant, il n’empêche pas à 100 % le porteur d’être infecté.

Le masque de protection FFP ou bien masque de protection respiratoire

Il s’agit d’un dispositif de protection (norme NF EN 149) destiné à protéger celui qui le porte à la fois contre l’inhalation de gouttelettes ainsi que contre les particules en suspension, qui pourraient contenir des agents infectés. Le port de ce type de dispositif de différentes formes est plus contraignant (inconfort, résistance respiratoire) que celui d’un masque 3 pli. Selon l’Afnor, il existe trois gammes selon leur rendement, estimées conformément à l’efficacité du filtre et de la fuite : les dispositifs FFP1 filtrant au moins 80 % des particules, les protections FFP2 filtrant minimum 95 % des aérosols, mais aussi les masques de protection FFP3 filtrant pas loin de 99 % des aérosols.

Le masque homologué AFNOR en tissu

Devant le manque de masques durant l’épidémie, quelques internautes ont publiés des patrons pour concevoir son masque. Entre rien du tout et le masque en tissu, appelé aussi masque alternatif, mieux vaut bien entendu opter pour le masque en tissu lavable.

Masque alternatif : tout ce qu’il faut savoir

Mieux vaut un masque en tissu qu’aucun. Certains des masques fait main peuvent s’approcher du sérieux des masques médicaux, pour autant les tissus impliqués sont capitaux. Privilégier des matières 100 % coton, provenant, par exemple, de t-shirts ou de taies d’oreiller : Si vous n’avez pas d’autres choses, que vous êtes dans l’impossibilité de dénicher du tissu non-tissé, c’est mieux que rien. Si jamais vous êtes asthmatique, évitez tout bonnement ces filtres. Vérifiez la densité de vos tissus en les passant à la lumière et observez le nombre de fibres visibles à l’œil nu. La fabrication du masque de protection va de même avoir son importance. Vous pouvez aussi acheter un masque de protection directement en boutique ou sur internet.

Les masques de protection nous protègent-ils efficacement du covid 19 ?

Quel que soit le type de masque de protection, le risque de transmission indirecte existe bien, par exemple, en se frottant les yeux après avoir touché une surface infectée sans se laver les mains par la suite. Sans compter que la totalité des masques de protection procurent une protection plus ou moins fiable strictement s’ils sont parfaitement adaptés au nez et au contour du visage.