Le Ghetto-Blaster des années 1980 signe son grand retour ! Un jeune Berlinois, Axel Pfaender, a revisité l’enceinte nomade, symbole de la musique et de la jeunesse des Eighties. Il nous propose une version en carton recyclé, à monter soi-même.

Le projet a vu le jour, suite à une campagne de Crowdfunding sur la plateforme Kickstarter. Une campagne à succès puisque le jeune Berlinois a récolté 20 000$ au lieu de 14 000$. C’est après plusieurs années de conception, que la Berlin Boombox a vu le jour. Son design, son nom, mais surtout sa puissance nous rappel le Ghetto-Blaster, l’enceinte nomade très prisée dans les années 80.

La Berlin Boombox est DIY, de l’anglais « Do It Yourself »,c’est à dire qu’elle est à monter soi-même. Toute la structure est faite de carton recyclé. L’assemblage est intuitif, il suffit de plier et d’imbriquer la planche de carton fournit en suivant les étapes, les unes après les autres. Pas d’outil, pas de colle, mais un résultat vraiment solide. On trouve sur la face avant, un câble mini-jack, qui permet de relier l’enceinte à pratiquement tous les types de terminaux.

Le son, quand à lui, est assuré par deux hauts-parleurs MIVOC PRO 3″ de 4 ohms, et d’un amplificateur stéréo Class D SMS 2 x 5 w. Tous les composants sont fabriqués en Allemagne pour assurer une qualitée optimale. 200 heures de musiques sont assurées grâce à 3 piles AA. Le tout est contrôlée par un bouton toupie, sur la partie supérieure, qui gère le volume et la mise sous tension de l’enceinte.

Le design est inspiré de la culture « underground » Berlinoise. L’enceinte se décline en 4 coloris, en édition spéciale (en partenariat avec des artistes allemands),ainsi qu’une version à personnaliser (qui est vendue avec 6 marqueurs).

Enfin, des mixtapes d’artistes Berlinois sont téléchargeables gratuitements, pour nourrir la Berlin Boombox que vous aurez choisi pour faire la fête, ou vous détendre entre ami(e)s.

Son prix ? à partir de 69€ sur le site officiel.